Témoignage à l’issu de la présentation sur l’humilité et la diversité culturelle

27 Juil, 2022 | Articles, par autres

Notre motivation

Lorsque j’ai été informé avec mes camarades que nous allions travailler sur un projet en lien avec l’humilité et la diversité culturelle, nous n’avions pas perçu vraiment à première vue la portée de l’humilité culturelle. En revanche, la diversité culturelle était une valeur bien connue, elle est enseignée, respectée et même mise en pratique dans notre école de travail social. Ce qui revient à dire que les futures Travailleurs.ses. Sociaux que nous sommes, devons la considérer et l’intégrer dans notre pratique au quotidien. L’humilité culturelle est un concept qui semble être nouveau dans la théorie. La raison est peut-être qu’on n’en parle pas assez souvent d’une part, et que les gens choisissent de l’ignorer carrément d’autre part. Mais dans le fond et de manière personnelle, je peux dire qu’elle est encrée en nous et habituellement mise en sourdine à cause de l’influence que la société et ses biais ont sur nous, sans oublier nos cultures auxquelles nous restons attachés.

Pour la réalisation et la réussite du projet, deux faits majeurs ont retenu notre attention. Il s’agissait de notre héritage culturel, et la façon dont nous nous en servons. Nous avons eu la chance au sein du comité d’expérimenter ladite diversité et l’humilité culturelle, et de pouvoir travailler ensemble au-delà de nos différences pour produire quelque chose d’originale. Nous avions parmi nous des personnes de races différentes (noires et blanches) et des personnes immigrantes et minoritairement visibles. Mais cela ne nous nous a pas empêché de réfléchir à la façon de parler et de présenter les problèmes relatifs au mal être des populations visées, et de poser des vraies questions de société afin de susciter dans un premier temps un éveil de conscience et par la suite un appel à l’action de la part des forces gouvernantes dans le but d’améliorer la façon d’offrir les services en soins de santé en français et d’autres services en français en général dans notre communauté.

Les éléments déclencheurs de ma motivation personnelle

Mon expérience personnelle a beaucoup parlé en moi et a suscité le désir de faire quelque chose pour bouger les lignes. J’ai voulu raconter ma propre histoire et celle des autres membres de la communauté francophone du Manitoba qui éprouvent des difficultés dans leur vie quotidienne juste parce qu’ils appartiennent à la frange de la population minoritaire d’après notre identité. J’ai dû passer au scanner tout ce que j’ai vécu jusqu’à date en tant qu’immigrante et femme noire. Lorsque je suis arrivée au Canada il y a quelques années, j’avais des attentes et l’espoir que ma nouvelle vie me permettra d’atteindre mes objectifs, mais mon chemin a été parsemé de nombreuses difficultés et j’ai dû me battre pour les surmonter. Tout d’abord, je devais faire face au défi linguistique qui était une véritable barrière pour moi sans compter la discrimination dans son sens plein tout comme chez les autres immigrants. En ce qui concerne l’offre de services en français, cela a toujours été la misère pour moi, jusqu’à ce que je me batte très fort pour surmonter ma difficulté linguistique et que je me sente à l’aise à communiquer dans les deux langues. Mon accès aux soins de santé était très réduit parce que j’évitais d’aller à la rencontre de mon médecin qui ne s’exprimait qu’en anglais. Lorsque je suis tombée en enceinte, j’ai été recommandé chez une gynécologue qui s’exprimait un tout petit peu en français. C’était la délivrance pour moi, je me suis sentie tellement soulagée car, je pouvais enfin être servie comme je le voulais. Malgré toutes ces difficultés, je ne me suis pas laissé faire, j’ai décidé de sortir de chez moi et d’aller dans les centres communautaires afin d’apprendre à communiquer avec les autres et à me frotter à eux. J’ai tout simplement voulu me laisser guider par ma curiosité et c’est à ce moment que j’ai commencé à comprendre le fonctionnement de la société canadienne et à m’intégrer en faisant du bénévolat. Je me sers aujourd’hui de mon exemple pour conseiller et encourager de nombreuses personnes nouvellement arrivées puisque nous devons tout compte fait accepter la diversité, et chercher à profiter de nos différences pour grandir au lieu de se cloitrer sur soi.

Cependant, il faut tout de même reconnaître que les choses ne sont pas si faciles pour les nouveaux arrivants. D’entrée de jeu, les services francophones sont inégalement répartis dans la ville. L’on peut quand même se demander si ceux-ci ont la possibilité d’accompagner les demandeurs de services comme il se doit. Est-ce que tous les immigrants francophones ont la possibilité de s’installer à Saint Boniface? Qu’est-ce qu’il faut pour mettre sur pied des mesures d’accompagnement adaptées à nos demandes et partout où le besoin se fait sentir? Pourquoi devons-nous doublement dépenser d’énergie chaque fois pour avoir un service? Les immigrants ont-ils la possibilité d’apporter leurs contributions à la cause?  Quel est leur capital de compétences? compte-t-il réellement? Ce sont là des questions qui me reviennent très souvent et qui ont motivé mon dévouement à m’investir sur ce projet. J’ai réalisé en effectuant mes recherches que c’était un mal trop profond dont il fallait une énième fois en parler. Ce qui est regrettable est qu’on n’est pas préparé avant notre arrivée au Canada à faire face à toutes ces difficultés. Ce qu’on nous vend c’est généralement l’image d’un pays parfait, ce qui est pourtant bien possible si nous prenons la peine de questionner nos cultures et nos préjugés par rapport à nos relations avec les autres. Mais, d’un regard un peu plus distant, je peux dire que nous immigrants, avons un grand rôle à jouer sur nous-mêmes. Par expérience j’avais évité le repli communautaire qui est un mode de vie qui nous est inculqué culturellement. Nous aimons vivre en communauté mais, Il faut pouvoir sortir de sa zone de confort pour se frotter à de nouvelles choses. C’est ce qui a facilité mon intégration et mon adaptation bien qu’elle soit en continue. On doit pourvoir reconnaître qu’on est dans un nouvel environnement que devons découvrir et maitriser pour favoriser notre bien-être.

Les apprentissages à tirer de notre présentation

Parlant de nos cultures, il est important d’accepter la différence et de la voir comme un atout à la place des défauts. Nous représentons tous des richesses qui peuvent nous permettre de bâtir une communauté riche où les gens ont la possibilité de faire valoir leurs créativités. Pour vivre la diversité, nous devons cultiver en nous la sensibilité à l’autre. C’est un moyen qui nous permet de comprendre l’appel de l’autre, et de développer notre compétence culturelle qui est très vitale en relation d’aide. Les personnes offrants des services que ce soit en soins de santé ou sociaux ont besoin d’acquérir ces habiletés par le biais de l’apprentissage.  Avoir ces aptitudes nous permet non seulement de répondre efficacement à la différence cultuelle, mais aussi à ajuster notre façon de communiquer. J’ai compris qu’on ne peut se dire humble culturellement que si on reste authentique dans nos rapports avec nos pairs. Il faut pouvoir se dévêtir de notre manteau social, lâcher prise et être simplement à l’écoute de l’autre. Aussi, nous devons être conscient du fait que notre vie ou notre culture est la seule chose dont nous pouvons parler avec conviction et même en plein sommeil et non celle des autres.

Pour finir, j’ai éprouvé du plaisir à travailler sur ce projet en collaboration avec mes camarades de classes. J’ai la ferme conviction que nos efforts ont été pris en compte et que tout ce que nous avons soulevé comme problèmes n’est pas tombé dans les oreilles des sourds. La communauté franco-manitobaine a besoin de grandir et d’occuper l’espace qui est la sienne. Ensembles nous pouvons mettre nos richesses culturelles, nos compétences et créativité à son service afin de favoriser le vivre -ensemble.

Publications récentes

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error
Error: Invalid OAuth access token - Cannot parse access token Type: OAuthException